Phobos, T1

51ij3mtcqzl-_sx311_bo1204203200_

 

 

Victor Dixen

publié en 2015

448 pages

science-fiction

 

 

 

 

 

L’extrait

« Trois fois la gravité terrestre.

A 3g, le dossier de votre siège s’enfonce dans vos côtes et votre dos jusqu’à ne faire plus qu’un avec vous.

A 3g, chaque respiration demande un effort douloureux, l’air n’est plus qu’un fluide visqueux qui englue vos poumons.

A 3g, les rayons du Soleil deviennent aussi lourd que l’or liquide, ils s’écoulent lentement depuis le trou noir du ciel jusque sur le tableau de bord.

A 3g, votre cervelle elle-même se change en mélasse.

A 3g, vous ne pensez plus. »

La note 

♥♥♥♥♥ COUP DE COEUR

 

La critique 

J’attendais ce roman depuis sa sortie, et le père Noël a fini par me l’offrir. Et quel cadeau !  Phobos est probablement l’un des meilleurs romans que j’ai pu lire.

Beaucoup (trop ?) de points positifs, très peu (pas?) de négatifs… Un véritable coup de coeur ! 
L’idée est le point fort du roman, c’est quelque chose que je n’avais jamais vu : qui ne se laisserait pas tenter par un voyage vers Mars, avec en bonus la rencontre de votre âme soeur ? Les thèmes traités sont nombreux, on relèvera notamment ceux del’amour, de l’amitié et surtout celui de la manipulation, présent de la première à la dernière page.
Les personnages sont très recherchés, et possèdent tous un caractère bien à eux : Léonor, orpheline âgée de dix-huit ans, ou même Serena la psychiatre en sont de parfaits exemples. La première, sûre d’elle au caractère bien trempé et déterminée, finira par douter de tout ; et la seconde, animatrice charismatique devant les caméras, manipulatrice de première en coulisses… L’auteur est très fort avec le personnage de Serena, car j’ai eu envie de la croire, de lui faire confiance. Et quelle naïve je suis d’avoir cru ne serait-ce qu’une seconde en elle !
Les autres personnages sont tous très crédibles, avec chacun leurs points forts et faibles (mais je ne dirais rien, à vous de les découvrir), et la trame de l’histoire est très bien construite. On alterne entre différents points de vue : celui des adolescents coincés dans leur vaisseau et celui des Terriens, ce qui permet de faire de nouvelles découvertes avec un rythme plutôt rapide.
Quant au style de l’auteur, il est simple mais terriblement efficace : une fois commencé ce roman, vous ne le lâcherez plus ! Un gros coup de coeur pour ma part.
Publicités

9 réflexions sur “Phobos, T1

  1. Je l’achèterai dès que j’aurais l’occasion.
    J’ai lu différentes critiques très constructives et agréables, ça me fera une petite lecture du soir en plus. Ce qui me gêne un peu plus, c’est qu’en achetant le T1, je me fais le serment d’acheter les tomes suivants 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ça oui, après avoir fini le premier tome j’ai couru acheter le deuxième…que j’ai bientôt fini d’ailleurs. x)
      Mais c’est une véritable pépite !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s