Critique

HAIG: le secret des Monts Rouges

0f608c356b0de6a2db8eb1344f6e6026c2f40c9840cb9b953d62cc7acd54.png

Thierry Poncet

publié en 2016

218 pages

aventure/thriller

L’extrait 

 » Il s’était fait son premier fix d’héroïne à onze ans, le deuxième trois heures plus tard, et n’avait plus arrêté depuis. La poudre lui avait laissé les bras couverts de cicatrices et le sida dans les veines. »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique 

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Taurnada pour leur confiance !

Soyons francs : j’ai eu beaucoup de mal à me laisser embarquer dans les aventures de Haig, et ce pour différentes raisons. La première, c’est le cadre du roman : le Cambodge est un pays que je connais très mal, il a donc été difficile de bien imaginer les voyages et rencontres des différents personnages. Aussi, j’ai trouvé ces derniers très peu développés : certes, le roman est plutôt court, ce qui ne laisse pas beaucoup de marge pour les présenter, pourtant même arrivée à la fin du roman j’avais l’impression de ne toujours pas les connaître, voire de ne pas les comprendre. Les personnages sont certes un peu atypiques, notamment Haig, mais aucun ne m’a véritablement plu. En fait, je ne me suis accrochée à aucun d’entre eux…

Ceci dit, c’est un vrai roman d’aventure que l’on tient entre ses mains, et finalement plutôt aventurier que thriller, car « l’enquête » est reléguée au second plan. On retrouve le côté roman policier au début et dans les dernières pages du roman, le reste n’étant que les péripéties traversées par Haig et son équipage. Petit point négatif : j’ai trouvé les personnages secondaires un peu trop détaillés au détriment des principaux. Tout connaître de la vie d’un personnage qui n’apparaît qu’une fois dans toute l’aventure ne m’a pas paru très important, au contraire j’aurais préféré avoir une description plus développée sur les protagonistes.

Aussi, le récit tourne un peu sur lui-même et finit par s’essouffler : si on met de côté la fin (un peu bâclée je trouve), l’histoire suit toujours la même boucle, ce qui donne une impression de déjà-vu. Débarquement, découverte du client, connaissance des meurtres…et c’est reparti pour un tour, comme s’il ne s’était rien passé ! J’ai trouvé le manque de réaction des personnages assez dérangeant, comme si tous ces événements leur passaient au-dessus.

Quant au style de l’auteur, il m’a semblé plutôt agréable au début, puis très vite les tournures de phrases se ressemblent : l’auteur utilise (trop) souvent les mêmes procédés, les mêmes expressions ou les mêmes constructions, ce qui rend l’écriture plutôt lassante, et ce dès la moitié du roman. Malgré tout, on sent un effort de bien faire de sa part.

En bref, un roman d’aventure plutôt qu’un thriller, qui plaira peut-être aux amateurs du genre mais qui m’a laissée de marbre…

Publicités

Une réflexion au sujet de « HAIG: le secret des Monts Rouges »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s