Non classé

Bilan lecture : avril 2016

tumblr_mm43cxrjh91s81seao1_500-1789

Bonjour tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour mon bilan d’avril, avec comme toujours quelques extraits. Un excellent mois, puisque j’ai battu mon record avec 22 romans lus ce mois-ci…avec de très belles découvertes ! Je ne vous en dis pas plus, c’est parti. 

On commence par les romans que j’ai lus et adorés ! 

positif-david-wellington-bragelonne-couverture

Positif, David Wellington

« Parfois, je crois que les gens précatastrophe étaient tous fous ; sans zombies, sans problèmes d’approvisionnement ou de sécurité, ils inventaient probablement toutes sortes de trucs tordus pour échapper à l’ennui. »

lux-tome-1-obsidienne-494937-250-400

Lux, tomes 1 & 2, Jennifer L.Armentrout

« Je t’en prie. Pitié. Je ne peux pas te perdre. S’il-te-plaît, ouvre les yeux. Ne m’abandonne pas. »

108778372

Bad T1 et T2, Jay Crownover

« Il y a des hommes qu’on ne peut pas ignorer. Comme si, autour d’eux, les gens se déplaçaient au ralenti, en noir et blanc, et que ces hommes étaient l’unique point de couleur, la seule personne en mouvement. Race Harman était de ces hommes-là. »

angelfall-tome-1-penryn-et-la-fin-du-monde-612631

Angelfall T1 : Penryn et la fin du monde (critique)

« Je voudrais le supplier de ne pas m’abandonner. Lui dire que je suis toujours là. Mais je reste étendue inerte, seulement capable de le regarder se relever. Et sortir de mon champ de vision. Il n’y a plus que le reflet de l’incendie dans le ciel vide, après ça.« 

9782203118225

Un événement digne d’intérêt, Sara Barnard (critique)

« – Tu connais ce vers de Henry Longfellow ? ai-je demandé. Dans chaque vie, il tombe un peu de pluie.

-Conneries, a grogné Suzanne.

-Pourquoi tu dis ça ? C’est joli, je trouve.

-Non, c’est n’importe quoi. La tristesse n’a rien de beau, ni de profond, ni de poétique. C’est nul. Nul à pleurer. »

 

 

Les livres que j’ai bien aimés, mais sans plus : 

the-fire-sermon-tome-1-656408-250-400

Fire Sermon T1, Francesca Haig

« Peu importait d’où le Grand Feu était venu. Tout ce qui comptait, c’est qu’il était venu. Il appartenait à un passé lointain, et demeurerait aussi mystérieux que l’Avant auquel il avait mis fin. De ces temps anciens ne subsistaient que ruines et rumeurs. »

il-faut-sauver-zoe-463156

Il faut sauver Zoé, Alyson Noël

« Même si Zoé me manque terriblement, même si je serais prête à tout pour qu’elle revienne, il y a des moments où je la déteste, parce que c’est à cause d’elle que j’en sus là. C’est elle qui m’a condamnée à vivre avec des parents brisés par le chagrin, paranoïaques, méconnaissables, et à subir la curiosité malsaine de la ville tout entière.« 

81o5nnqzkyl

Deux filles + trois garçons…, Sarah Mlynowski

« On ne décide pas de faire l’amour juste parce qu’on en a envie. C’est le genre de choses qu’on choisit de faire quand on se rend compte qu’on est amoureux de quelqu’un et qu’on veut donner une expression physique à cet amour. »

51elk2b52erl-_sx335_bo1204203200_

Wild Cards T2 : Attirance et indécision, Simone Elkeles

« — Tu es un con, Victor Salazar. Un con pur et simple. Tu pourrais écrire un bouquin : Le Guide du roi des cons.« 

beautiful-tome-1-beautiful-disaster-377629-250-400

Beautiful Disaster T1, Jamie McGuire

« Le jour où nous nous étions rencontrés, quelque chose avait changé en chacun de nous. Ce quelque chose, sans que l’on sache ce que c’était, nous avais rendu dépendant l’un de l’autre. Pour des raisons que j’ignorais, j’étais son exception, et j’avais beau lutter contre mes sentiments, il était la mienne.« 

9782221134092

Cruelles, Cat Clarke

« Je pense que quelque chose ne va pas dans mes yeux. Ils me renvoient un regard sans vie. Gris terne et chargé à ras bord de secrets.« 

97827485206510-3131554-205x300

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, Nathalie Stragier

« A mon époque,c’est un atout. En 2187,les amoureuses ont un statut spécial. On leur confie des emplois intéressants et des responsabilités dans la vie politique.« 

couv-arena-13-hq-8501

Arena 13, Joseph Delaney

« Un jour, tu changeras : tu apprendras ce sentiment que les hommes nomment « amour ». À mesure que tu grandiras, le nombre de ceux que tu aimeras ira croissant, comme la profondeur de l’amour que tu leur porteras. Alors, un par un, je te les prendrai. Je te prendrai tous ceux qui te seront chers, jusqu’à ce que tu te retrouves seul. »

Ensuite, les romans « bof »

106056331_o

Animale T1 : la malédiction de Boucle d’Or, Victor Dixen

« Il y a un soulagement à découvrir l’origine de sa différence. Il y a un soulagement à apprendre enfin pourquoi l’on a souffert pendant toute son existence, et surtout que l’on n’en est pas responsable, que l’on doit juste vivre avec. »

109812337

Avec ou sans toi, Donna Freitas

« Parfois l’amour est comme ça, aussi. Violent, dangereux et injuste. »

parallon-tome-1-3111192-250-400

Parallon T1, Dee Shulman

« Le temps est trop lent pour ceux qui attendent,
trop rapide pour ceux qui ont peur,
trop long pour ceux qui sont dans la peine,
trop court pour ceux qui se réjouissent,
mais pour ceux qui aiment, le temps c’est l’éternité.« 

les-amours-de-lara-jean-tome-1-a-tous-les-garcons-que-j-ai-aimes-569007-250-400

Les amours de Lara Jean T1, Jenny Han

« Au début quand un proche s’absente longtemps, on pense constamment à ce qu’on va lui raconter. On tâche de tout garder en mémoire. Mais autant essayer de retenir une poignée de sable ; tous les grains finissent par s’échapper et il ne reste plus que de la terre et du vide , on ne peut jamais tout retenir . »

caroline-west-tome-1-plus-loin-730984-250-400

Caroline & West T1 : plus loin, Robin York

« S’il y a bien une chose que j’ai apprise au cours de mon enfance passée à lire les biographies des grandes figures historiques, c’est que ceux qui contribuent à changer le monde n’y parviennent pas en dépit des difficultés qu’ils rencontrent, mais grâce à ces difficultés.« 

Enfin, les quelques déceptions d’avril, puisqu’il en faut toujours ! 

0f608c356b0de6a2db8eb1344f6e6026c2f40c9840cb9b953d62cc7acd54

Haig : le secret des monts rouges, Thierry Poncet (critique)

« Il s’était fait son premier fix d’héroïne à onze ans, le deuxième trois heures plus tard, et n’avait plus arrêté depuis. La poudre lui avait laissé les bras couverts de cicatrices et le sida dans les veines. « 

the-driven-tome-1-driven-693840-250-400

Driven T1, Kay Bromberg

« On ne peut pas t’en vouloir d’avoir peur, Rylee, mais vivre, c’est prendre des risques. Profiter, ce n’est pas toujours sans danger. Il est téméraire, et alors ? Le fait qu’il te fasse peur n’est pas nécessairement une mauvaise chose. La vraie vie commence au-delà de la limite de ta zone de confort. « 

et vous, qu’avez -vous lu ? 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Bilan lecture : avril 2016 »

  1. 22 romans, Waouh ! Pour l’instant, j’ai lu (et beaucoup aimé) « Avec ou sans toi » et j’ai lu il y a un moment « 2 filles +3 garçons… » que j’avais bien aimé, par contre j’avais été très décue de « Il faut sauver Zoé », j’avais beaucoup d’attentes…
    Sinon, un de mes plsu grands coups de cœurs, « Attirance et indécision », j’ai hâte de lire ton avis dessus !
    Bravo, en tous cas ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne ferai pas de chroniques sur tous ces romans, ça me prend énormément de temps…En fait j’en choisis généralement 2 voire trois que je publie par la suite !
      On a vraiment pas mal de lectures communes, ça fait plaisir à voir. Par contre, je ne partage pas ton avis sur « Avec ou sans toi », il m’a un peu déçue !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s