Critique

Les théories d’Arizona White, T1

j

Sébastien Técher

publié en 2015

environ 150 pages (epub uniquement)

science fiction

L’extrait 

« Les accidents d’avion soulevaient beaucoup d’interrogations. Comment réagissaient les passagers alors que l’appareil tombait dans le vide ? Que pensaient-ils ? Que faisaient-ils ? […] Tous pensaient à la même chose : que se passait-il dans l’avion alors que tout espoir était perdu ? »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique 

Je tenais d’abord à remercier Sébastien Técher pour l’envoi de ce roman ! 

Nous retrouvons donc la théoricienne Arizona, qui enquête sur différentes photographies sur lesquelles apparait un étrange homme, qui ne semble pas appartenir à son époque…Vous l’aurez deviné, ce roman parle donc du voyage dans le temps.

Mais intéressons-nous d’abord aux personnages. Même si on peut en distinguer trois principaux, la véritable protagoniste est la jeune Arizona. Je n’ai pas eu l’impression que son caractère ait été assez approfondi, assez développé, et c’est un point qui m’a dérangée car il a été très difficile de s’identifier au personnage. Pourtant, je pense que si l’auteur avait pris un peu plus de temps pour creuser son caractère, la jeune femme aurait pu être un personnage whaou, qui apporte quelque chose de puissant au récit. Malgré ça, la théoricienne reste un protagoniste plutôt intéressant. Deux autres personnages sont présents dans le récit, mais étant donné qu’ils servent plus de « décoration » qu’autre chose, je ne vous écrirais pas un pavé dessus…Petit regret :  les personnages secondaires sont un peu trop secondaires.

Vient ensuite le récit en lui-même. Etant gaga de SF, j’ai lu énormément de romans ayant comme thème principal le voyage dans le temps (récemment, Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous !), et je pense que ce récit manque d’un petit quelque chose qui le fera se démarquer. Certes l’idée de base est bonne, l’homme présent sur toutes ces photos à des moments cruciaux est intriguant, pourtant l’histoire ne m’a pas plus emballée que ça. Les théories s’enchaînent après les autres (Francs-Maçons, théorie du complot, organisations secrètes…), ce qui rend le cheminement du récit parfois compliqué à comprendre, surtout que ces théories finissent par disparaître complètement deux pages plus tard. De plus, tout semble prévu, il n’y a pas de surprise et ceci rend le roman plutôt fade, car il est très facile de se douter de la suite des événements. Et même si c’est ce que l’auteur avait prévu, je pense qu’il aurait quand même fallu laisser un peu de place à l’imprévu !  Aussi, la fin m’a énormément déçue : bâclée, trop simple et ne répondant en rien à toutes les questions que l’auteur pose pendant tout le récit, elle m’a laissé une impression de « roman pas fini ». Le style de l’auteur quant à lui est très simple mais reste agréable.

En bref, un roman qui aurait dû être plus approfondi, mais qui reste une lecture relativement agréable, même si je ne pense pas lire la suite.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les théories d’Arizona White, T1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s