Critique

Une braise sous la cendre

 

9782266254342

Sabaa Tahir

publié en 2015

523 pages

fantasy

L’extrait 

« Il y a deux sortes de culpabilité. Celle qui te fait sombrer jusqu’à ce que tu ne sois plus bon à rien et celle qui donne une raison d’être à ton âme. Laisse ta culpabilité être ce qui te fait avancer. Laisse-la te rappeler qui tu veux être. Définis une limite dans ton esprit et ne la franchis plus jamais. Tu as une âme. Elle est abîmée, mais elle est là. Ne les laisse pas te la voler, Elias. »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique

La seule phrase qui me vient en pensant à ce roman, c’est « pfiou, quelle aventure ». Et c’est peu dire. L’auteur nous embarque dans un monde des plus intéressants, avec une histoire sensationnelle et des personnages que l’on est pas près d’oublier…

Commençons donc par les personnages. Nous avons tout d’abord Laia, jeune espionne pour la Résistance, au service de la Commandante afin de capter le plus d’infos possible. Laia est le personnage auquel je me suis le plus attachée : elle est forte même si elle ne s’en rend pas compte, et c’est ce que j’ai apprécié chez elle. Aussi, c’est une battante qui a traversé (et traverse) de nombreuses épreuves, et qui malgré tout se relève toujours plus puissante. Un trait de caractère qui m’a beaucoup plu, surtout chez un personnage féminin. Vient ensuite Elias, jeune soldat au service de l’Empire, et personnage haut en couleur ! J’ai adoré suivre son évolution le long du roman, et sa détermination est à toute épreuve ! Petit bémol mais rien de grave : étrangement, je l’ai trouvé plus développé après la première moitié du roman, peut-être parce que le récit tourne plus autour de lui.

Enfin, d’autres personnages comme Hélène font leur apparition, mais il reste très en retrait par rapport aux protagonistes. Malgré ce détail, ils restent tout de même des personnages développés et plutôt creusés. Aussi, le seul point négatif de ce roman est le triangle amoureux qui m’a paru un peu décalé par rapport à l’univers proposé, mais rien de grave !

En parlant de l’univers, celui-ci est assez particulier et c’est ce qui m’a plu : violent, parfois dérangeant, et surtout incroyablement réel. Chaque parti se bat pour ses envies, avec une cruauté à faire trembler tout ce qui bouge (notamment la Commandante !) et de nombreux rebondissements égayent la lecture : aucun personnage, même les protagonistes, n’est épargné et c’est un point que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman. Distribution de souffrances à volonté ! Et le style d’écriture de l’auteur est d’ailleurs top pour toutes les descriptions du roman.

Le fil du récit est par ailleurs très intéressant. Je ne m’attendais pas à cette histoire pour tout vous dire, et j’ai été agréablement surprise, surtout à la fin ! Une fin qui donne envie d’ouvrir le second tome tout de suite, même s’il n’est pas encore sorti…

En bref, presque un coup de coeur et un roman qui détonne !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Une braise sous la cendre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s