Critique

Jeu d’imprudence

jeu_d_10

Jennifer L.Armentrout

publié en 2016

380 pages

romance

L’extrait 

 « Il fallait à tout prix que j’arrête de peindre son portrait. Pourquoi ne pouvais-je pas être une pseudo-artiste comme les autres, en train de peindre des paysages vallonnés, des fleurs en vase ou des trucs abstraits qui ne voulaient absolument rien dire ? Non, moi, il avait fallu que je sois l’artiste obsessionnelle qui faisait peur aux gens. »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique 

Après avoir enchaîné les coups de coeur avec les romans de Jennifer L.Armentrout, c’est sans hésiter que je me suis jetée sur ce quatrième tome de la saga Jeu de patience…Et j’en ressors, comme d’habitude, super ravie ! Pas un coup de coeur cette fois, mais on s’en approche.

Nous retrouvons donc Reece, le flic beau gosse, et Roxy, une barman au sale caractère, dans un récit qui détonne. Car la jeune fille est menacée par un homme qui a autrefois partagé sa vie, et Reece ne compte pas laisser quiconque l’approcher… Le point fort des romans d’Armentrout, ce sont les personnages. Et encore une fois, ceux-ci sont très bien construits. Entre Roxy, le personnage fort et têtu à la personnalité explosive, et Reece, le flic aux airs de gros dur prêt à tout pour protéger ce qu’il aime, vous allez être servis ! J’ai d’ailleurs eu un énorme coup de coeur pour Reece, presque aussi énorme que celui pour Cam du premier tome, même si j’ai trouvé son histoire pas assez développée, ce qui est bien dommage. Mais bon, fallait bien trouver un défaut…

Autre point fort du roman : on a des nouvelles des personnages de tous les opus précédents ! Surtout que ces derniers jouent un vrai rôle et ne font pas office de pot de fleurs comme dans d’autres romans : ici, ils ont leur mot à dire, et provoquent parfois un vrai bazar…Mais quel plaisir de les revoir ! Aussi, j’ai trouvé ce quatrième tome beaucoup plus axé sur le suspens, le policier, ce qui est très agréable car on ne se concentre pas uniquement sur la romance, qui se met d’ailleurs très vite en place. Seulement, là vient aussi un défaut assez important…Les scènes de sexe (puisqu’il en faut !) sont parfois mal placées, après un enterrement ou une agression assez violente par exemple. C’est un comportement qui m’a un peu dérangée, car je ne comprends pas qu’on puisse vouloir coucher après des événements aussi violents.

Enfin, le rythme du récit est plutôt rapide et ne laisse pas au lecteur le temps de s’ennuyer ! Tout s’enchaîne rapidement, et on va de révélation en révélation (parfois assez violentes d’ailleurs).

En bref, un quatrième opus que j’ai autant apprécié que les précédents !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s