Critique

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit

ob_facecc_tout-ce-qu-on-ne-s-est-jamais-dit1

Céleste Ng

publié en 2016

271 pages

drame

L’extrait

« Vous aimiez si fort et espériez tant, et vous finissiez sans rien. Des enfants qui n’avaient plus besoin de vous. Un mari qui ne voulait plus de vous. Rien que vous, seule, et du vide. »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique

Si en commençant ce roman j’ai eu du mal, cette sensation s’est très vite dissipée pour laisser place à une véritable surprise…car c’est un premier roman explosif que nous propose Céleste Ng, un roman qui restera gravé dans ma mémoire !

Nous retrouvons donc la famille Lee, d’origine asiatique par le père et américaine par la mère, avec ses trois enfants : Nath, Lydia et Hannah. Une famille en apparence parfaite, car un beau matin, Lydia a disparu : son cadavre est retrouvé quelques jours plus tard dans le lac. Suicide, meurtre ou accident, les hypothèses se succèdent et chamboulent la famille…

Je ne détaillerai pas les personnages un par un, il y aurait trop de choses à dire et cette chronique deviendrait un vrai roman, sachez juste que tous sont analysés et décortiqués à l’extrême, ce qui rend leur personnalité complexe et extrêmement intéressantes. Aussi, la diversité des points de vue permet d’avoir une vue d’ensemble sur le ressenti de tous les personnages, ainsi que les questions qu’ils soulèvent et les réponses apportées. Cette façon de s’approprier les personnages est, je pense, le plus gros point fort du roman, car elle rend le récit très crédible du point de vue du lecteur.

Quant à l’histoire, on peut s’attendre à quelque chose de très banal en lisant le résumé, et quel choc quand on commence le roman : je m’attendais à un thriller, et je me retrouve face à un drame psychologique ! La grosse (et bonne) surprise. L’auteure alterne les chapitres concernant le présent et le passé, qui permettent au lecteur de comprendre comment sont arrivés certains événements, et ce qui rend le récit très vivant : on découvre la vie de la famille avant et pendant le drame, comme de vrais spectateurs. Enfin, les thèmes abordés par le récit sont nombreux, mais les plus importants restent la place des parents dans la vie de son enfant, ou encore l’influence (néfaste ou non) que cette place peut prendre. Le tout sous un point de vue très mature, et servi avec une écriture parfaite.

En bref, vous attendez quoi pour le lire ?

Publicités

10 réflexions au sujet de « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s