Critique

Confess

confess-734014

Colleen Hoover

publié en 2016

344 pages

romance

L’extrait

« Il y a les gens qu’on rencontre, dont on fait connaissance, et il y a ceux qu’on rencontre et qu’on connaissait déjà. Je me moque du temps que j’ai mis à le connaître. Je me fiche qu’il m’ait menti. J’ai le droit d’être triste et de le regrette parce que, quoi qu’il ait pu faire, jamais personne ne m’avait inspiré de tels sentiments. »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique

Après Hopeless, qui a été mon premier CoHo, je n’ai pas hésité à me lancer dans un autre roman de ce dieu de l’écriture sans même lire le résumé. Verdict : pas un coup de coeur, mais presque. Et saperlipopette, Hoover a gagné une autre fan.

Je vais m’attarder sur les différents personnages, car je pense que c’est le gros point fort des romans de CoHo. En effet, ils sont tous confrontés à des choix assez difficiles, ce qui les rend très réalistes et humains. On retrouve Auburn, Owen et, attention, le terrible Trey. Je vais commencer par lui, car COMME JE LE DETESTE. J’ai eu un mauvais pressentiment la première fois qu’il est apparu dans le roman, qui s’est confirmé au fil des pages. Trey est un manipulateur sans pitié, qui mérite des centaines de baffes et de coups de pied aux fesses. C’est la première fois que j’ai autant haï un personnage de roman… Concernant le petit couple, il est tout simplement excellent. Auburn est LA personne incroyable : elle fait face à tout, fait passer sa famille avant tout et agit comme une véritable adulte alors qu’elle est encore très jeune. J’au beaucoup apprécié ce personnage plein d’humour et de délicatesse. Enfin, j’ai eu un gros coup de coeur sur Owen, l’artiste au grand coeur. C’est le mec dont tout le monde rêve : il est attentif, a un très bon sens de l’humour…bref, c’est la perfection !

Concernant le récit, j’ai trouvé l’idée des confessions super intéressantes est très bien traitée, même si j’aurais adoré en lire des centaines (voire des milliers) d’autres. Le récit quant à lui va crescendo au rythme des révélations de l’auteur : il y a des rebondissements tout le long, ce qui empêche le lecteur de s’ennuyer. Simple exemple, j’ai failli me mettre à pleurer dès les dix premières pages. Alors imaginez la suite… Enfin, le style de Colleen apporte beaucoup au récit, il est absolument parfait et transcrit des tas et des tas d’émotions. Aussi, gros plus pour les tableaux proposés dans le roman qui sont absolument splendides et encrent le récit dans la réalité.

En bref, une romance incroyable et un auteur à suivre, absolument !

Publicités

7 réflexions au sujet de « Confess »

  1. J’ai lu seulement deux livres de cette auteure, mais elle ne m’a pas déçue, ce qui m’incite à continuer. Après Maybe Someday, Confess m’a un peu moins plu, mais l’histoire reste très belle et j’apprécie qu’elle mêle différents univers pour en faire un roman au TOP !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s