Critique

Les bottes rouges

les-bottes-rouges-615139-250-400

Fleur Hana

publié en 2015

371 pages

romance

L’extrait 

« La vie n’est pas construite sur des théories, petite soeur, mais sur la pratique. Dans les faits, tes parents te donnent la vie et de quoi réussir. Ce que tu fais de ce qu’on t’a offert dépend ensuite uniquement de toi. »

La note 

♥♥♥♥♥

La critique

Attention, déception en vue ! Les bottes rouges était un roman qui patientait depuis un bout de temps dans ma PàL, et au vu du résumé j’en attendais quelque chose. Peut-être un peu trop, même, car je n’ai pas du tout accroché.

La principale raison de ce « non-accrochement » est que je me suis ennuyée à un point inimaginable. Tout est lent à démarrer, le récit, la romance, TOUT. J’ai même fini par lire en diagonale, histoire de voir quand un événement allait enfin bousculer un peu le récit, et même là…c’est plat. Rien. Aucune émotion, rien ne m’a touchée pas même le deuil du frère d’Angie. En fait, je m’attendais à quelque chose d’intense, et ça a fait un gros flop. Le thème du deuil est surtout abordé au début, et est très vite remplacé par la romance qui se sert de la mort du frère comme d’un prétexte, presque une excuse pour exister. Et quelle romance…les personnages tournent en rond, se cherchent. Alors oui c’est sympa, mais bon dieu Valentin a 29 ans et il se comporte comme un gamin de 17, c’est super énervant !

En parlant des personnages, j’ai aussi eu beaucoup de mal avec Angie, qui est insupportable. Je l’aimais bien au début, je l’avoue, mais franchement quelle allumeuse : elle sait pas ce qu’elle veut, cède à tout…Simple exemple : elle se met à gronder (oui, gronder) Valentin en lui disant qu’il l’intéresse pas…et deux secondes plus tard, elle lui fourre sa langue dans la bouche. Et le pire, c’est qu’elle a beau se faire jeter, elle revient à la charge (toujours en grondant, puis en embrassant)…Sérieusement ? C’est marrant une fois, mais le schéma se répète tout le long du livre. Enfin, l’environnement n’est pas crédible du tout : tout le monde couche avec tout le monde (le frère, le meilleur pote, la meilleure pote…bonjours les MST !), et j’ai eu du mal avec ça. Point positif tout de même, l’écriture de l’auteur est très agréable à lire.

En bref, plus de sexe que d’émotions pour un roman ennuyant !

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les bottes rouges »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s