Marion, 13 ans pour toujours

51xyk6vkn2bl-_sx327_bo1204203200_

Nora Fraisse

publié en 2015

192 pages

témoignage

L’extrait 

« Tu étais une enfant extrêmement forte, dure au mal. Je t’ai rarement vue pleurer, tu n’embêtais personne avec tes petits malheurs. Tu faisais tout pour que les autres soient bien, quitte à t’oublier. En effet, tu t’es oubliée. Tu as cru que tu ne valais plus le coup, que ta vie n’avait plus d’importance. Tu t’es dit « J’ai beau être belle, intelligente, généreuse, blagueuse, je ne vaux rien, je vais m’oublier, je me casse. » »

La note 

La critique 

Si ce témoignage n’est pas noté, c’est pour une seule et unique raison : difficile de noter un récit pareil, aussi vif et véritable. Parce que ce n’est pas une fiction, ces événements se sont bel et bien déroulés, et en notant j’aurais l’impression de juger ces faits, de juger la mère, ou même Marion.

L’histoire de cette jeune fille de 13 ans m’a touchée en plein coeur : c’est un récit poignant, bouleversant, et surtout révoltant. J’ai parfois souri, parfois ri, mais souvent pleuré, car la mère de Marion nous livre un témoignage plein de vérités et de douleur. Marion a été une jeune fille incroyable, forte, et incroyablement mature pour son âge, et sa lettre m’a brisé le coeur, le cerveau, j’en ai pleuré après avoir lu seulement dix pages. Et ça a duré une bonne partie du livre… Alors oui, c’est un texte plein de rancoeur est plein de haine, mais c’est compréhensible : ici, c’est une mère qui a perdu sa fille sans avoir rien vu venir qui s’exprime. Et j’estime que son comportement est justifié.

Le point le plus important, c’est que Nora Fraisse pousse au débat. Elle pose des questions, apporte parfois des réponses, parfois pas et c’est à nous d’en trouver. Les sujets sont nombreux, entre autres le harcèlement bien sûr, mais aussi la relation mère-fille, la famille, le collège, les ados, et surtout le monde actuel, ses qualités et ses défauts. Je ne pense pas avoir autant réfléchi avec un autre récit, en tout pas pas que je me souvienne, et l’auteur apporte son point de vue souvent très pertinent.

Surtout, ce livre est un appel : il est fait pour délier les langues. Il faut le faire lire partout, dans les collèges, les lycées, les facs, partout. Car le harcèlement est un problème qui touche de plus en plus de jeunes qui n’osent rien dire. Et malgré les petites avancées, il reste toujours un gros problème.

En bref, si vous êtes harceleurs, lisez. Et réalisez que parfois, des mots blessent plus que des coups. Si vous êtes harcelés, lisez. Et osez. Vous n’êtes pas seuls.

Publicités

7 réflexions sur “Marion, 13 ans pour toujours

  1. Je suis d’accord avec toi sur le côté très difficile, voire impossible de noter un témoignage. J’aime lire ce genre de livre de temps en temps. C’est compliqué, car cela ne met pas du baume au coeur. Mais je pense que cela nous apporte énormément. Il faut juste le faire quand on en a envie, et que l’on s’en sent le courage… J’ai vu la maman de Marion dans 7 à 8 il y quelques mois. J’avais été secouée par son récit… :-/
    Dans le même genre, je te conseille L’Envol de Sarah : https://anaverbaniablog.wordpress.com/2016/07/03/lecture-lenvol-de-sarah/
    @bientôt ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Voilà un livre auquel j’ai du mal à m’attaquer. Je lis pas mal de critiques, plutôt positives, et je me dis qu’il faudrait que je trouve le cran d’affronter cette triste réalité. Mais je suis maman d’un petit mec (une grand mec) de 13 ans et j’avoue que l’identification à cette mère endeuillée me paraît trop violente.
    Très belle chronique en tout cas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s