Critique

Flora Banks

img_20170303_204854_341

Emily Barr

publié en 2017

369 pages

contemporaine

L’extrait

« Je suis une petite fille. Je l’ai été toute ma vie. Les gens soulèvent les enfants dans leurs bras et les soulève quand ils ne veulent pas obéir. J’ai dix-sept ans, mais je sens que je suis en train de m’effilocher, de rajeunir. Bientôt, j’aurai tout simplement cessé d’exister. »

La note

♥♥♥♥

La critique 

Je tenais tout d’abord à remercier Casterman ainsi que Livr’Addict, qui m’ont permis de découvrir ce roman particulier !

On va commencer en étant franche, j’avais précommandé ce roman dès que j’en ai entendu parler, donc je vous laisse imaginer ma tête en le voyant sur Livr’Addict…autant vous dire que j’ai couru. Et j’ai bien fait.

Flora Banks, c’est une jeune fille atteinte d’amnésie antérograde : elle est incapable de se rappeler des évènements qui suivent son opération pour retirer une tumeur au cerveau. On découvre cette pathologie directement, avec une Flora qui écrit tout ce dont elle veut se souvenir un peu partout : post-it, cahiers, bras, tout y passe. Jusqu’au jour où elle arrive, enfin, à se souvenir de quelque chose.

Les débuts ont été difficile, j’étais complètement paumée pendant les premières pages, dans le brouillard comme Flora l’est très souvent, et j’ai trouvé que ça tournait plutôt en rond : elle se répète, se répète, se répète encore… Je pense que c’était volontaire -et nécessaire-, pour qu’on intègre bien ce qu’il se passe dans la tête de Flora, à quel point c’est dur à gérer. Et puis, un moment…boum, plotwist. J’avoue que je m’en doutais un peu vu la tournure des événements, mais certains détails m’ont fait halluciner, et je les avais pas vus venir du tout. Donc heureusement, tout s’arrange après quelques pages !

Concernant les personnages, j’aurais aimé qu’ils soient plus développés. Flora, par exemple, est assez « plate », ou alors je suis passée complètement à côté. On est dans sa tête sans vraiment l’être, et j’ai l’impression que c’est un personnage finalement assez passif. Malgré ça, elle reste très touchante et surtout extrêmement forte vu ce qu’elle traverse. A mon sens, le plus gros défaut concerne les personnages secondaires… L’auteur reste très en surface, les mentionne de temps en temps mais ne va pas au bout. Pourtant ils ont tous des rôles importants dans le récit, et j’aurais adoré découvrir plus, notamment sur Paige (la meilleure amie de Flora), et ce qu’elle vit au quotidien avec.

La maladie est très bien traitée, j’en avais déjà entendu parler dans mes cours donc je savais à peu près dans quoi je m’embarquais, et l’auteur ajoute quelques petits trucs en plus (le coup de l’écriture sur les bras, idée qui m’a beaucoup plue), mais aussi parce qu’on vit le récit en même temps que Flora, on vit sa vie. Et ça, c’était vraiment bien fait.

En bref, pas un coup de coeur comme beaucoup d’autres, mais j’ai passé un très bon moment !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Flora Banks »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s