Non classé

Blabla #1 : la PACES

Vous me l’avez demandé, le voici le voilà, l’article sur la fameuse PACES ! Vous m’avez beaucoup vue râler, me plaindre et raconter des trucs bizarres cette année sur Twitter, et j’ai pensé que ça pouvait être une bonne idée de vous parler de mon expérience en tant que primante. Je vous laisse lire ça ! (et merci à Pauline pour son dessin plus que représentatif…)

c3a9tatdeslieuxpost-pacescopie

  • La PACES, c’est quoi ? 

PACES = Première Année Commune aux Etudes de Santé. En gros, si tu veux être médecin, dentiste, pharmacien, sage-femme, kiné, tu vas devoir passer par là. Et là c’est le drame, parce que c’est une année réputée pour être compliquée à cause de la charge de travail, mais aussi puisqu’elle se termine par un concours (un au semestre un et un au semestre deux), et que les places sont très limitées : à Strasbourg, où je suis, il y’avait 1700 étudiants pour 247 places (c’est ce qu’on appelle le numerus clausus)… autant vous dire que c’est la guerre pour pouvoir passer en deuxième année. Heureusement pour ceux qui n’y arrivent pas du premier coup (coucou moi), il y a possibilité de redoublement si on est classé en-deçà de 2,5 fois le numerus clausus (donc environ 1330ème)

Aussi, pour ceux qui auraient peur de ne pas réussir parce qu’ils n’ont pas eu telle ou telle mention au bac, stop. J’ai eu tous les cas de figure dans ma fac : de la personne qui a eu 19 au bac mais arrête au bout de trois semaines parce qu’elle n’y arrive plus, à celle qui a eu son bac de justesse et passe en deuxième année sans redoubler, donc je pense que CHACUN a ses chances. Oui, c’est dur, oui il faut une méthode de travail et oui, tout le monde galère, mais qui ne tente rien n’a rien.

  • Tatiana VS les révisions

Un peu plus personnel, je vais vous parler de mon expérience pour cette année, en séparant bien les deux semestres puisqu’il y a eu beaucoup de changements entre. Le S1 ( de septembre à tout début janvier) a été une catastrophe pour moi, je suis arrivée 1285ème sur 1700, autant vous dire que je me suis pris une sacrée claque. Pourtant je bossais, de 9h à 23h le soir…mais mal, et je m’en suis rendue compte au semestre 2. Pour faire simple, après avoir appris mon cours, je ne le relisais pas jusqu’à la période de révisions (le mois de décembre). Autant vous dire qu’arrivée en décembre, je ne me souvenais pas des 3/4 de ce que j’avais appris, et c’était une vraie galère pour tout caser en un petit mois, qui paraît long comme ça mais passe en fait très très vite. Impossible de tout revoir donc, et j’ai dû faire l’impasse sur pas mal de choses, ce qui m’a coûtée beaucoup de places : en PACES, le moindre petit 0,5 en moins peut tout changer… Et bim arrive le concours et la catastrophe.

Puis le S2, qui s’étend de fin janvier à tout début juin (avec 2 mois de révisions, mai et juin). Là, je change complètement ma méthode de travail et j’applique la technique des jours. Pour faire simple, quand j’apprends pour la première fois un cours, c’est J0. Puis je le relis à J1, J3, J7, J12 et J15, etc, en faisant des QCM et des questions un peu plus rédactionnelles (que je préparais moi-même, avec des schémas à remplir par exemple, ou des listes de caractéristiques à finir), ce qui te force à tout revoir régulièrement. Au S2, je suis arrivée 778ème, j’ai donc divisé mon classement par deux (et on a ouvert le champagne à la maison). Il n’y a pas UNE méthode unique pour réussir, c’est à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Et surtout, faites-vous un planning, histoire de voir où vous en êtes et de ne rien oublier !!

Côté psychologique, la PACES a parfois été un calvaire, surtout pendant les révisions. Quand tu es sur tes cours 7 jours/7 toute la journée, sans voir personne et sans sortir, et qu’il n’y a pas de super résultats, tu désespères très vite. Mais médecine c’est aussi ça : tester ceux qui tiennent le coup sous la pression, sous le travail, avec la fatigue… J’ai eu un gros moment de doute en janvier-février, après les résultats du S1, et moralement c’était pas la joie du tout : d’un côté je voulais tout lâcher, de l’autre je voulais pas regretter de ne pas avoir tout donné. Franchement certains jours sont déprimants, et c’est là qu’il faut savoir reconnaître ses limites : quand ça veut pas ça veut pas, autant prendre l’air une heure et revenir pour mieux bosser. Mais il faut ABSOLUMENT garder sa motivation, c’est le plus dur dans le temps, et c’est aussi le plus important.

  • Et la vie sociale dans tout ça ? 

Quand on révise de 9h à 23h tous les jours, vous vous doutez que c’est difficile de faire autre chose à côté. Personnellement je me gardais des trous dans mes plannings pour faire des pauses, en général toutes les deux semaines je sortais au cinéma ou je voyais quelques amis. Mais j’ai très vite commencé à culpabiliser, parce que quand je sortais, ben je bossais pas, et d’autres si… C’est difficile de ne pas y penser quand c’est ce que tu fais tous les jours, et j’annulais souvent mes sorties pour pouvoir réviser un peu plus (même si certains amis me forçaient à sortir de temps en temps, et ils ont eu raison). Ne pas sortir pendant aussi longtemps, c’est loin d’être une super idée et je me dis aujourd’hui que ça a pu jouer dans la qualité de mon travail.

Côté amis c’était vide, que ce soit en amphi ou des anciens amis : j’en ai quelques-uns qui sont encore là aujourd’hui et qui m’ont beaucoup soutenue pendant cette année, mais quand tu dis non à toutes les sorties, ils passent à autre chose et ne te parlent plus vraiment. Etrangement ça ne m’a pas plus gênée que ça, des gens sont restés alors que je ne pensais pas, et vice-versa (ça m’a aussi permis de voir qui supportait mes plaintes toute la journée mais c’est une autre histoire…). Après je n’avais pas trop le temps de penser à eux non plus, et j’avoue que je n’ai pas cherché plus que ça à les voir, à mes yeux le plus important, c’était de réviser.

Côté RS, j’essayais d’être un peu présente mais même là c’était plus calme : mon téléphone étant éteint toute la journée pour ne pas qu’il me déconcentre, j’y allais surtout la nuit pour vous stalker (non je rigole), et poster quelques trucs de temps en temps. D’ailleurs, merci à tous ceux qui m’ont envoyé des MP et des tweets quand c’était pas la forme ou pour me motiver quand j’avais des passages à vide, vous n’imaginez même pas à quel point vous avez pu m’aider. Je vous envoie plein de bisous baveux.

  • Et aujourd’hui ? 

Aujourd’hui, et malgré tout le négatif sur cette année, j’ai décidé de retenter puisque j’en ai la possibilité. Je sais à quoi m’attendre, comment réviser efficacement, et surtout comment gérer une année aussi épuisante moralement que physiquement. Et même si la pression sera bien différente puisque ce sera ma dernière chance, je compte bien tout donner. Ce n’est pas une année complètement négative non plus, puisque la feignasse que je suis a appris à travailler, et a surtout gagné confiance en elle. Et je pense que, même si j’échoue l’année prochaine, c’est le genre d’année qui apportent énormément et qu’il faut vivre pour mieux se comprendre (mais bon là je pars dans mon délire philosophique). 

Je vous retrouve l’année prochaine pour faire le point sur cette PACES, en tant que doublante cette fois ! Si vous avez des questions n’hésitez pas 

 

Publicités

21 réflexions au sujet de « Blabla #1 : la PACES »

  1. Très bon article qui résume bien tout ça, tout ce qu’on peut ressentir pendant cette année difficile. Je te souhaite beaucoup de courage, de motivation et surtout la réussite mais j’y crois pour toi ! 😀
    Au passage, ta nouvelle bannière de blog est trop belle 😮

    Aimé par 1 personne

  2. Hey !
    J’ai beaucoup aimé lire ton article avec mon petit recul d’ex-pacessienne-doublante (tout petit le recul).
    Je trouve que tu as bien dépeint la chose, j’étais dans le même état de que toi à la fin de la première année ; grosse claque au S1 puis bien meilleur classement au S2.
    Perso, je passais ma vie à pleurer 15 jours avant les exams x) En y repensant mes parents ont eu bien du courage à me supporter.
    La deuxième année a été totalement différente ; coté travaille il n’y avait plus aucun soucis mais c’est le coté psychologique qui a été très dur. Je ne te parle même pas de l’attente des résultats, puis de l’attente des listes complémentaires etc … j’ai cru que mon mois de juin ne se terminerait jamais.
    Enfin bref, j’espère que ta deuxième année sera la bonne !! Je croise les doigts pour toi et te soutiens par la pensée ♡♡

    Aimé par 1 personne

    1. J’attendais un petit commentaire de ta part en tant qu’ex 😂😂
      C’est vrai que pour beaucoup la gifle est venue au S2, et heureusement… J’ai un peu l’impression qu’on suit tous le même chemin : bof au S1 et beaucoup mieux au S2 !
      15 jours avant ?? Wow ça devait pas être facile du tout 😦 Je suis pas stressée de nature mais je t’avoue que je mangeais plus rien les jours d’exams (et avantje) tellement j’étais en panique c’était horrible 🙄
      Et finalement t’as réussi, tu peux être fière de toi 😎 Merci beaucoup c’est vraiment super gentil ❤❤

      Aimé par 1 personne

      1. Si le S1 est aussi dur c’est aussi et surtout parce que le lycée ne nous prépare pas du tout ! Je pense qu’il faudrait vraiment réévaluer le niveau du lycée car c’est un peu n’importe quoi x) (je trouve) …
        Je me rappellerais toujours que le premier cours de chimie que j’ai eu en PACES équivalait (en quantité) à tout mon programme de chimie de terminale ! On est totalement perdu face à ça …
        (c’était mon petit coup de gueule contre le système éducatif) 😂😂
        Et oui oui je pleurais tout le temps avant (et aussi après) … avec le recul c’est presque drôle. 😂😂
        Au début de la deuxième année j’ai aussi perdu pas mal de poids (7kg …) … fait attention à toi surtout, car au final c’est le plus important ♡♡♡
        Merci beaucoup !
        Et si tu as besoin de conseils etc … tu sais où me trouver ! ♡♡

        J'aime

      2. Aussi oui, c’est vrai que c’est complètement différent et que c’est difficile de se faire aider :/
        C’est drôle maintenant mais sur le coup je pense que c’était plutôt la panique 😂😂 Je vais faire attention, merci beaucoup ❤

        Aimé par 1 personne

  3. Je remarque qu’il y a beaucoup de similitudes avec le droit quand même! Déjà pour les amitiés: j’ai très vite du faire le tri (bizarrement, maintenant qur j’avance très bien, certains tentent de revenir. …) pour les révisions, j’étais aussi comme toi (pas en 1ere année parce que la premiere année de droit est assez simple meme si le taux d’échec/abandon est élevé). Je trouve que je révise mieux quand je me suis fait plaisir avant! Bon courage pour cette année! Et n’hésite pas à nous harceler de tweets!ça fait du bien parfois!

    Aimé par 1 personne

    1. Ma meilleure amie, en droit, m’a dit exactement la même chose ! C’est un peu rassurant de voir que d’autres galèrent je vais pas te mentir 😂
      Les gens reviendront toujours quand ils voient que tu réussis, ou ils essaient en tout cas… Merci beaucoup 💞

      J'aime

  4. J’imagine à quel point cela doit être difficile. J’ai deux amie qui ont tenté deux fois cette première année de PACES mais qui ont malheureusement échoué. Je n’osais même plus leur envoyer de messages durant cette période par peur de déranger ^^’
    Je te souhaite de réussir cette année, franchement vu comme tu as bien réussi à remonter le classement au S2, je suis sûre que tu peux y arriver. Tu as trouver la méthode de révision qui te conviens. Et puis maintenant que tu as déjà les cours, ce sera du  »déjà-vu » donc déjà plus abordable je pense. Je te souhaite de réussir en tout cas ! Des bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Elles font quoi en ce moment, si c’est pas indiscret ?
      Effectivement maintenant que tu le dis, un SMS ou un appel de quelqu’un me paraissait plus être un dérangement qu’autre chose… J’y avais pas tellement pensé avant :/

      Merci beaucoup pour tes encouragements, je vais tout faire pour y arriver en tout cas !! ❤❤

      Aimé par 1 personne

      1. L’une a complètement décroché et n’arrive plus a décider quoi faire, du coup pour le moment elle ne fait rien. La deuxième a passé le concours pour entrer en école d’infirmière et vient de terminer sa première année.

        J'aime

  5. Merci beaucoup pour ton article, il y a peu de chance pour que je suive ta trace mais c’est intéressant de découvrir ton expérience et savoir comment s’organiser 🙂 ! Bon courage pour l’année prochaine, on te soutiendra😘😘

    Aimé par 1 personne

  6. Je n’ai pas fait PACES mais j’ai cotoyé les bancs des amphithéâtres pendant 6 ans et je pense que peut importe la filière le semestre 1 est sans nul doute le plus horrible et celui qui envoie une belle claque car malheureusement le lycée ne nous prépare pas à cela ! Un énorme fossé existe entre le travail scolaire lycéen qui est « suivi » et celui des universités/grandes écoles.
    Ton article est très intéressant !
    Je te souhaite bon courage pour cette seconde première année mais n’oublie pas de te divertir via les livres, les sorties en famille ou avec les amis, les réseaux sociaux aussi si tu veux ^^ Non car franchement ton moral sera nettement meilleur si tu ne te prives pas. je ne te dis pas de sortir à tout va mais de vivre tout simplement 🙂
    Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est le cas oui, mon amie en droit s’est aussi pris une claque…Je pense que c’est surtout l’ambiance qui diffère entre les facs : en PACES il n’y a pas tellement d’entraide vu que le but c’est d’éliminer les autres, donc tant mieux s’ils se plantent :/
      Merci beaucoup, je pense reprendre le sport (sûrement de combat) histoire de me défouler un peu entre deux séances de révisions, en espérant que le moral suive ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s