Light Years

couv12587689

Vous rêvez de gloire, de batailles et d’honneurs militaires ? Commencez donc par connaître votre ennemi…
Bienvenue à l’Académie aérospatiale de Tétra, où viennent d’être admis pour la première fois des candidats issus des confins de la galaxie.
À des années-lumière de leurs planètes d’origine, Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak portent chacun leur lot de terribles secrets, et s’engagent dans des amours interdites qui mettent en danger le fragile équilibre de l’Académie.
Et si la menace principale ne venait pas des redoutables Spectres, avec leur puissance de feu colossale, mais plutôt des cadets eux-mêmes ?

Kass Morgan, sortie le 11 octobre 2018. Science-fiction

La note

3/5

La critique

Après avoir dévoré la série télé The 100, j’avais énormément hâte de découvrir un roman de l’auteure, la personne à l’origine d’une de mes séries favorites. Globalement j’ai passé un bon moment avec Light Years, même s’il y a eu quelques ratés.

Je vais commencer par les personnages. Déjà, et malgré le fait qu’il y ait plus de deux narrateurs, je n’étais pas perdue dans la narration et j’ai réussi à me repérer quasi immédiatement entre les différents personnages. Par contre je n’ai pas aimé tous leurs points de vue, loin de là. J’ai par exemple eu du mal avec Arrann, principalement parce que je ne comprends pas son intérêt à part sa romance avec un autre… certes ça amène un peu de diversité (et j’espère qu’il n’est pas là juste pour ça), mais le perso en lui-même ne m’a pas intéressée plus que ça. Par contre j’ai adoré d’autres persos comme Cormak, qui a une très bonne évolution au fil des chapitres ! Il faut savoir que l’auteure ne creuse pas vraiment ses persos et reste vraiment en surface, ce qui a rendu ma lecture un peu compliquée si on a besoin de voir à quoi ressemblent les personnages, ou même l’univers (perso j’ai aucune idée de ce à quoi ressemblent nos protagonistes, heureusement que la couverture est là).

Concernant l’histoire, mon avis est un peu mitigé. J’étais hyper enthousiaste pendant la première moitié, mais tout est retombé avec la suite : les intérêts romantiques passent au premier plan au détriment de l’intrigue, et j’ai eu l’impression de suivre une bande d’ados shootés aux hormones plutôt qu’une histoire censée être un minimum captivante. Du coup on apprend quasiment rien sur les Spectres alors que l’auteure aurait pu vraiment introduire ce peuple qui est assez intriguant, et on se retrouve avec… rien. Et j’espère que ça changera avec la suite parce que cet univers a un sacré potentiel, le voir laissé de côté comme ça m’énerve un peu.

Mais bon j’ai quand même dévoré Light Years qui est très addictif, principalement grâce au groupe formé par les persos qui est vraiment bien pensé, mais aussi grâce à la dynamique générale du roman qui donne envie d’en savoir plus. Malheureusement l’univers reste, à mes yeux, sous exploité.

Merci à Collection R pour l’envoi ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s