Grisha T3

couv55915128

Je t’arracherai tout ce que tu connais, tout ce que tu aimes, jusqu’à devenir ton seul refuge.

La note

3/5

La critique

Je crois qu’on était beaucoup à attendre cette fin, cette conclusion d’une trilogie qui nous a tous envoûtés (ou presque). Et si L’oiseau de feu est loin d’être mauvais, il est aussi loin d’avoir rempli mes attentes. Ne m’attaque pas tout de suite, je t’explique pourquoi.

Pour moi, ce troisième tome est un mélange entre un bazar wtf et une intrigue qui perd totalement son charme. J’avais beaucoup aimé le T2 grâce à la tournure prise par l’intrigue, mais honnêtement tout s’est essouflé assez rapidement dans ce tome et je me demande même quel était le but du roman. Ce qui m’a le plus déçue, c’est le dénouement de l’intrigue : si tu t’attends à une guerre épique et du sang qui gicle, tu risques d’être déçu(e). Les problèmes sont réglés en deux temps trois mouvements, la fin est tellement cheesy que tout mon quartier a entendu mes dents grincer… Les théories du fandom étaient beaucoup mieux gérées et surtout tellement plus intéressantes que cette conclusion que j’en suis ressortie presque énervée.

Côté personnages, je m’attendais à voir plus souvent le Darkling dans ce tome, mais à nouveau il apparaît assez peu. Vu que c’est le meilleur perso de l’histoire à mes yeux, je pensais que l’auteure l’utiliserait plus pour faire ressortir un côté sombre au roman… bah pas du tout. Et c’est dommage puisque c’est un perso qu’on a envie de câliner et de tuer deux secondes après, il m’a beaucoup marquée mais POURQUOI IL N’EST PAS PLUS PRESENT ? Bon je me calme. Mal quant à lui est un peu moins casse-pieds dans ce tome-ci même s’il a encore quelques défauts (il est trop parfait c’est louche), et Nikolai… bon bah Nikolai c’est le plus gros wtf du roman. C’est un perso incroyable mais à part jouer la plante pour faire la décoration, il n’a pas servi à grand-chose ici. Il reste donc Alina, à qui j’ai souvent eu envie de mettre des baffes. Je pensais qu’elle accepterait son côté super badass et qu’elle ferait un massacre, mais c’est finalement un perso ordinaire et trop « simple » pour coller à la série et ajouter un vrai plus à l’histoire.

Mais bon je rage un peu c’est vrai, parce que quoi qu’on en dise l’univers de Bardugo est d’une richesse hallucinante, sans parler de son écriture qui est hyper addictive et colle très bien à ce style de récit.

Bref, une autre série de terminée, et j’ai hâte de voir ce que l’auteure va bien pouvoir écrire d’autre !

Merci à Page Turners pour l’envoi ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s