Sadie

couv70065446

Comme beaucoup d’histoires, celle-ci commence par une mort.

La note 

3.5/5

La critique

Après avoir entendu la nouvelle de la publication de Sadie, un roman qui a fait beaucoup parler de lui chez les anglophones, j’étais impatiente à l’idée de pouvoir enfin le lire et voir ce qui semblait ravir tout le monde… Et clairement, je m’attendais à mieux que ce que j’ai lu.

Sadie n’est pas très passionnant au début, je me suis assez ennuyée pendant les 200 premières pages qui sont très introductives, avec du blabla et beaucoup de zones floues (mais bon ça c’est plutôt normal). Le récit finit par prendre un tournant plus sombre par la suite et même si j’avais compris l’intrigue depuis un moment déjà, j’ai bien apprécié cette direction prise par l’auteure dans la deuxième moitié. L’intrigue gagne en intensité et en profondeur, et l’auteure offre une psychologie des personnages beaucoup plus soignée et intéressante. Alors effectivement, si tu cherches une histoire toute douce gentille et mignonne, va voir ailleurs parce que tu risques de tomber de très haut. C’est un roman qui traite d’un sujet très dur, saupoudré d’une histoire de vengeance qui te fera remettre en question ta morale et tes valeurs… jusqu’à une fin que j’ai tout simplement adorée, mais il est clair qu’elle ne plaira pas à tout le monde.
J’ai aussi bien accroché avec le personnage de Sadie, qui négligée depuis son enfance n’est pas du genre à se laisser abattre et est bien décidée à aller jusqu’au bout de sa vengeance. Son lien avec Mattie m’a impressionnée tellement on en ressent la force à travers le récit de Sadie, c’était particulièrement intéressant à voir.

Le format du roman est lui aussi un peu particulier, puisqu’on alterne entre le récit de vengeance raconté par Sadie, et l’enquête du journaliste qui mène l’enquête pour la retrouver, sous forme d’interrogatoire/podcast. C’est assez déstabilisant au début et ça risque de bloquer pour certains, mais après un petit temps d’adaptation ça ne m’a plus vraiment dérangée.

Malheureusement, Sadie n’a pas été à la hauteur de mes (très hautes) attentes. Déjà, j’ai eu énormément de mal à suivre la chronologie du récit, j’ai eu l’impression que le roman se déroulait sur 2-3 jours alors qu’il s’étale sur une période bien plus longue que ça. Aussi, je m’attendais à quelque chose de vraiment tordu et glauque, et même si l’est en petite partie, je pensais que ça serait mieux traité, que ça me toucherait un peu plus…  Je me suis aussi emmêlée les pinceaux avec les personnages qui se contentent de faire des apparitions pour aiguiller nos protagonistes, et pas vraiment quoi que ce soit d’autre.

Bref, Sadie n’est pas mauvais, il est même loin de l’être, mais je m’attendais à quelque chose de plus impactant, plus émouvant, qui resterai gravé. Et c’est loin d’être le cas ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s