Mes meilleures vacances ratées

mes-meilleurs-vacances-ratecc81es

Croire que l’on n’est pas seul est la tromperie la plus cruelle de toutes.

Morgan Matson, publié le 15 mai 2019. Contemporain, résumé

∇ 3.5/5

Après L’été de mes 13 défis, Morgan Matson revient pour l’été avec un roman frais parfait pour les vacances : une romance pleine de toutous, de glaces et de trucs bizarres en tout genre !

Si l’intrigue reste très prévisible, Mes meilleures vacances ratées reste parfait à lire entre deux gros pavés de fantasy ou pour se détendre sur un transat au bord d’une piscine… Je doute qu’on recherche les plot twists incroyables avec ce genre de lectures, mais si tu reviens de vacances et que tu veux prolonger tout ça, difficile de faire mieux. Non, ce roman n’est pas une lecture exceptionnelle mais j’ai beaucoup aimé le message passé derrière l’intrigue et la façon dont l’auteure le transmet, via une histoire et des personnages auxquels il est facile de s’identifier. J’ai même lâché quelques sourires ici et là, c’est pour dire (comprendre que c’est un miracle)

J’ai surtout accroché avec les personnages, que j’ai adorés, tout particulièrement Andie. Malgré sa situation, elle ne perd pas le nord et elle est très indépendante et autonome. L’auteure ne la montre pas comme une gamine pourrie gâtée, c’est même totalement l’inverse puisqu’on découvre ici une Andie vulnérable qui essaie de faire du mieux qu’elle peut, tout simplement, que ce soit avec son père ou ses amies… que j’ai d’ailleurs aussi adorées. Le groupe a une dynamique qui est géniale, ça a été mission impossible de ne pas s’attacher à cette petite bande et j’ai eu du mal à les quitter. Ce côté amitié m’avait déjà frappée dans l’autre roman de l’auteure, et je commence à croire qu’elle a un vrai talent pour ce genre de situations.
Le problème « principal » le personnage masculin m’a semblé en retrait par rapport à tout ce petit monde, mais personnellement ça ne m’a pas tellement dérangé. Il sort à 200% des stéréotypes qu’on retrouve dans la romance, est loin du mec arrogant, il est  même complètement paumé et j’ai souvent rigolé en lisant ses scènes avec Andie. On sent que l’auteure a mis le paquet sur ses personnages, qui sont tous bien développés et intéressants, y compris les secondaires. Mais du coup, c’est l’intrigue qui en pâtit un peu et qui reste dans ce qu’on a l’habitude de voir en contemporain.

Bref, j’ai envie de devenir promeneuse de chiens maintenant.

Merci à Page Turners pour l’envoi ! 

6 réflexions sur “Mes meilleures vacances ratées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s