La servante écarlate

couv48373886

Ignorer n’est pas la même chose que l’ignorance, il faut se donner de la peine pour y arriver.

⋅ Sortie en 1985
⋅ Science-fiction
Résumé

3.5/5

La servante écarlate est un classique, et vu ma relation avec ces derniers j’avais légèrement peur de le lire… mais en même temps je voulais découvrir cette histoire qui a fait beaucoup parler d’elle, que ce soit lors de sa publication ou aujourd’hui. Bilan : c’est une bonne découverte mais elle comporte certains défauts.

A la fin de ma lecture, une chose me saute aux yeux, c’est à quel point La servante écarlate est un intemporel : que ce soit dans 200 ans ou aujourd’hui, je pense que ce récit aura toujours quelque chose de pertinent à nous apporter, malheureusement. Le roman a été construit pour nous rendre furieux, nous mettre mal à l’aise, et ça a très bien fonctionné pour moi : à travers l’histoire d’une femme qui a vécu l’avant et l’après, on ressent encore plus cette coupure entre les deux époques et ça fait froid dans le dos de voir à quel point tout ce qu’on connaît peut vite changer. Un de mes reproches est le fait que nous n’avons pas vraiment d’explications sur le chemin parcouru pour en arriver là, et j’aurais aimé en avoir, avec une vraie chronologie plutôt que des flashs ici et là sur de petits éléments de réponses. Et vu la rapidité des événements, il aurait été intéressant de dérouler tout ceci de façon plus lente, puisqu’il y a tellement de questions qu’on se pose et si peu de réponses…
Pour autant, si l’idée était puissante, je n’ai pas trouvé que le roman l’était, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus violent psychologiquement, à ressentir des émotions fortes… alors que finalement, je suis restée plutôt impassible.

Aussi, même si l’intrigue est plutôt intéressante, j’ai trouvé son rythme très très lent et parfois très très vide. Il n’y a pas vraiment d’intrigue à proprement parler pendant la grande majorité du livre donc j’étais un peu perdue, mais elle finit par arriver. Pourtant, je ne me suis jamais vraiment ennuyée, la protagoniste apporte toujours des questions intéressantes sur l’histoire et la suivre a été un vrai plaisir, c’est probablement ce qui m’a permis de rester accrochée à mon bouquin malgré certains passages très creux. Je pense que j’étais tellement fascinée par cet univers et ses rouages que j’en ai un peu oublié le reste, en fait. Après, je n’avais clairement pas l’impression de lire une histoire de SF mais plutôt un témoignage : la narration est particulière et risque de ne pas plaire à tous, mais elle sort des sentiers battus et on s’y habitue rapidement.

Bref, un ouvrage à lire vu son sujet !

3 réflexions sur “La servante écarlate

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s