Blabla – lire en VO

bla-bla-bla-vector-5987455

C’est parti pour un article qui m’a été très demandé, sur la lecture en version originale (VO) anglaise ! Au programme, je te parle un peu de comment j’ai démarré, je réponds à tes questions et je te conseille quelques titres pour se lancer.

  • Comment et pourquoi j’ai commencé à lire en VO

J’ai lu mon premier roman en VO début 2018 (j’avais 19 ans donc), en plein pendant mes révisions de partiel de PACES, autant te dire qu’on a vu mieux comme situation de départ. Les raisons pour lesquelles j’ai décidé de me mettre à la VO sont très simples : la première est le nombre de livres disponibles, dont la majorité ne sera sans doute jamais traduite en VF ; la deuxième est le prix des livres anglais. Il existe deux types de livres en anglais : les hardbacks qui ont la couverture rigide et coûtent entre 14 et 20 euros, et les paperbacks qui ont une couverture souple et dont le prix varie entre 6 et 10 euros… sans compter les promotions sur les deux types, où on voit souvent des chutes de prix de 50% (j’ai déjà acheté un hardback qui est passé de 17 à 6 euros par exemple…). Disons que le prix est donc un gros argument pour s’y mettre sérieusement.

BREF je blablate je blablate mais on avance pas. J’ai donc commencé avec un roman de Jennifer Armentrout, un spin-off qui se déroule avec des personnages et un univers que je connaissais très bien, donc je n’ai eu aucun souci majeur. A partir de là c’est parti complètement en vrille puisque j’ai acheté tous les VO qui me passaient sous la main : du contemporain, de la romance, de la SF, de la fantasy… je n’ai pas résisté longtemps, on va pas se mentir. Et depuis ce moment, je n’ai plus lâché la VO et je continue encore aujourd’hui de dévorer quatre ou cinq titres par mois !

On m’a aussi demandé en fonction de quels critères je choisissais de lire en VO ou VF, il y en a quelques-uns. Déjà, le prix du bouquin : si la VF est à 20 euros et la VO à 9, j’ai tendance à privilégier cette dernière parce qu’il faut avouer que l’écart est assez important. La couverture joue aussi énormément pour moi, il m’arrive très souvent d’acheter la VO d’un livre VF parce que je n’aime pas sa couverture (oui je suis très superficielle, j’achète même certains livres juste pour la couv). C’est principalement l’une ou l’autre raison qui me feront choisir, même si maintenant j’essaie de lire certaines auteures que j’adore en VO, pour être à 200% dans leur vrai style d’écriture plutôt que sur une traduction.

Il faut savoir qu’avant de lire des romans en anglais, je lisais énormément de mangas en anglais pendant 4-5 ans et je pense que ça m’a beaucoup aidée à comprendre les romans par la suite.

  • Quel niveau pour lire en anglais ?

C’est la fameuse question qui revient dans exactement tous les articles du genre, et si beaucoup te disent que ton niveau de base n’est pas important, bouche-toi les oreilles. Non, ce n’est pas impossible de lire un roman anglais si tu n’as pas toutes les bases mais disons que ça complique le travail. Non, tu n’as pas besoin d’être courant en anglais pour comprendre non plus si c’est ça qui t’inquiète.
C’est difficile de se positionner par rapport à ça puisqu’on a tous nos facilités et nos faiblesses dans la langue, et chaque livre est très différent : certains se lisent hyper facilement en anglais et d’autres qui ont l’air très simples sont une vraie plaie à comprendre, même avec un dictionnaire à côté.

Pour te donner un exemple de niveau, actuellement je suis niveau C1 en anglais selon mes profs (je vous mets la liste des niveaux ici), et j’ai eu 20 au bac d’anglais si ça peut aider à situer pour les plus jeunes. J’avais donc déjà un bagage quand j’ai commencé, ce qui peut expliquer que c’est allé plutôt vite, juste le temps de m’habituer à lire en anglais plutôt qu’en français. Pour autant, je galère avec certains livres comme Nevernight, que j’ai essayé de lire mais je n’ai tout simplement rien compris.
Le truc, c’est que je connais d’autres lecteurs qui sont censés être « moins bons » en anglais qui y arrivent tout aussi bien, et d’autres censés être meilleurs qui ne s’y habituent tout simplement pas. Donc le seul moyen de savoir, c’est de tester, sans ça c’est impossible à déterminer.

  • Un dico pour tout comprendre, fausse bonne idée ? 

Le coup du dictionnaire revient aussi très souvent dans les questions, et ma réponse va être assez simple : oui le dico est utile si tu ne comprends pas un mot et que ça t’empêche de comprendre le sens d’une phrase/paragraphe ; non le dico n’est pas utile si tu perds ton temps à chercher tous les mots que tu ne comprends pas. Il ne m’est jamais arrivé de comprendre tous les mots d’une de mes lectures, c’est mission impossible, tant que je comprends à peu près où l’auteur(e) veut en venir, ça passe.
Pour ceux et celles qui préfèrent avoir un dico sous la main au cas où, je vous conseille vivement de commencer à lire sur liseuse, qui peuvent avoir des dictionnaires anglais-français intégrés, c’est hyper pratique !

Mais bref, j’ai jamais utilisé de dictionnaire jusqu’à maintenant, donc pas besoin de courir acheter le Larousse 2019 pour le moment.

  • Par quels genres de livres commencer ?

Je l’ai dit plus haut, j’ai d’abord commencé par de la romance et il faut avouer que c’est le plus simple à lire avec le contemporain. Très souvent on a pas de grandes intrigues avec plein de sous-entendus, le style d’écriture est relativement simple selon les auteurs et surtout on côtoie les termes utilisés quasi quotidiennement, contrairement à la fantasy où les auteurs creusent plus loin et utilisent parfois des mots qu’on avait jamais vus. Et si tu n’arrives pas à sauter le pas d’un genre à l’autre, tente un livre qui mélange les deux genres : si tu as commencé par la romance et que tu veux passer à la fantasy, trouve une romance avec un univers fantasy et hop ça glissera comme du beurre.
Tu peux aussi faire une relecture en VO d’un livre que tu as déjà lu en VF : tu connais l’univers, l’intrigue et les personnages, donc tu peux voir un peu si tu t’en sors ou si au contraire tu te noies complètement.

Mais si tu es assez à l’aise, tu peux te lancer dans la SF ou la fantasy sans souci, et si tu as un peu peur de rien comprendre tu peux essayer avec les romans middle grade : ce sont des romans qui visent un public de 8 à 12 ans, donc l’anglais utilisé n’est pas aussi complexe que les romans YA ou même adultes. Récemment dans le genre il y a eu City of ghosts de Victoria Schwab, et je pense que ça peut être un bon début ! Si ça t’intéresse je te mets deux liens qui te proposent d’autres titres middle grade ici et ici. Disons que tu as de quoi faire, et qu’il y en a pour tous les goûts.

J’ai aussi commencé avec de la poésie contemporaine, parce que c’était un genre qui me tentait beaucoup et on a pas vraiment de livres du genre en VF, et c’est un bon moyen de s’habituer à lire en anglais quand on sait choisir ses poètes : certains sont très compliqués à comprendre, mais d’autres sont tops pour essayer, j’en listerai plus bas.

  • Quelques recommandations ? 

Je n’ai pas encore un répertoire incroyable de lectures en VO mais voilà quelques titres pour se lancer. J’ai aussi essayé de changer un peu des titres que je vois recommandés d’habitude, à toi de voir si quelque chose t’intéresse ou si tu préfères choisir autre chose.

en romance : pour le contemporain tu as la série Wait for you de Jennifer Armentrout (une auteure que je recommande à 300% pour démarrer, elle écrit des romances contemporaines, fantastiques, tout), du Emma Doherty (une de mes premières lectures VO) ou encore du Kylie Scott. Si tu préfères de la romance fantastique tu peux tenter les Mara Dyer (le T1 est dispo en VF, tu peux lire les deux versions pour voir si tu comprends), si tu préfères la romance avec de la SF tu as These broken stars ou Anarchy (mais c’est de la SF donc un peu plus compliqué que la romance basique).

 

• en fantasy/fantastique le choix est un peu plus compliqué mais il existe de très bons titres comme The wicked deep sur des sirènes, Reign of shadows pour les princesses et les royaumes en danger, Grace and Fury pour le très bon développement des protagonistes, ou encore The dark elements de Jennifer Armentrout pour les démons et les gargouilles (attention c’est très romance aussi).

 

• en contemporain (y compris poésie contemporaine), tu peux tenter Ari & Dante (une de mes meilleures découvertes), Bad Romance sur les violences conjugales, Undone sur le thème de la vengeance, les recueils de poèmes de RH Sin ou Rupi Kaur. Mais il y a énormément de possibilités de lectures dans ce genre, donc tu as de quoi faire…

 

D’ailleurs si tu veux voir un peu le niveau d’un roman, tu as sur amazon la possibilité de feuilleter les premières pages de l’ebook : je te conseille à 200% de le faire pour voir si tu comprends un minimum ou pas. Comme dit plus haut, certains romans ont l’air compliqué et sont en fait simples, et inversement.

• et pour terminer, les livres par lesquels ne PAS commencer : les gros titres du style Six of Crows ou Le faiseur de rêves, les romans de Jay Kristoff, les gros pavés de fantasy de 900 pages (comme The priory of the orange tree) ou de SF (comme les Brandon Sanderson). Ils sont déjà compliqués en français, autant maximiser tes chances de comprendre ce que tu lis. Pour le reste, tu es à peu près safe.

Et voilà pour ce long article sur la VO… Il sera sûrement mis à jour au fil de mes lectures ou si tu as des questions, des suggestions ou autre donc n’hésite pas !

Publicités

2 réflexions sur “Blabla – lire en VO

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi !
    Après, ce qu’il faut mentionner aussi, c’est de PERSÉVÉRER. C’est jolie, dis comme ça, mais parfois un livre compliqué peut devenir plus abordable à mesure qu’on s’habitue à l’univers et à la langue. Perso, j’ai aussi lu « Nevernight » et j’ai vraiment galéré pendant les 100 première pages… et, finalement, j’ai compris dans l’ensemble et adoré. Et franchement, c’est super agréable de se dire « t’es venu à bout d’un livre en VO en le comprenant ». 😊

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s