Toxic Girls

couv32765336

A la fin, on se moquait de savoir qui avait blessé qui. Le résultat était le même : Toutes les quatre, éparpillées, et un océan de douleur dans mon cœur.

⋅ Publié le 21 août 2019
⋅ Contemporain
Résumé

∇ 1.5/5

La première chose à laquelle j’ai pensé en refermant ce livre a été « Non mais c’est une blague ? », autant te dire que ça donne le ton sur l’avis qui va suivre. Avec le nombre de contemporains YA que j’ai lus, difficile de trouver un roman innovant et intéressant, et si Toxic Girls s’annonçait plutôt cool, j’ai compris que rien ne le ferait sortir du lot. Pire, le roman se tire lui-même une balle dans le pied avec une intrigue et des personnages complètement à la ramasse.

Le seul truc un peu intéressant dans ce livre, tu t’en doutes, c’est découvrir ce qui a bien pu se passer avant que le groupe de filles explose et qu’elles partent vivre leurs vies chacune de leur côté. Je ne vais pas te mentir, j’avais mes propres hypothèses avant même de commencer à lire le livre et j’ai passé ma nuit à prier pour que j’ai tort… malheureusement je n’ai probablement pas été entendue puisque j’ai eu raison sur toute la ligne concernant le dénouement. Aucune surprise, aucune originalité, c’est du vu et revu, j’ai eu l’impression de retourner en 2010 avec les 839718748 contemporains identiques qui ont envahi le marché (pour mon plus grand malheur). Pour autant le roman aurait pu être plus intéressant s’il était un peu rythmé, mais là aussi c’est la catastrophe : l’alternance entre avant, après ou encore avant avant avant (??????) rend l’ensemble lourd et beaucoup trop long pour ce que c’est. Ce livre de 300 pages m’a donné l’impression qu’il en faisait le double, et a réussi l’exploit de perdre mon attention une bonne centaine de fois, ce qui est un miracle pour une si petite taille.

En plus de ça les personnages n’ont aucune saveur et sont tous plus clichés les uns que les autres. Si les stéréotypes stupides type les ados de 16-17 ans passent leurs vies à se défoncer à l’alcool (et ont TOUJOURS une bouteille de whisky sur eux), les débuts d’amitié apparemment toxiques jamais développée et simplement effleurée, les scènes de romance à pleurer de ridicule et plein d’autres clichés dépassés te plaisent, ce livre est pour toi. Sinon, sache que c’était tout simplement horrible à lire et à suivre : le résumé essaie de donner un côté sombre à l’histoire et aux personnages mais ça frise tellement le ridicule que j’ai plus levé les yeux au ciel qu’autre chose pendant ma lecture. Le groupe d’amies n’est même pas un vrai groupe d’amies, on dirait qu’elles ont été balancé là contre leur gré pour faire joli tellement ça n’a pas de sens, et leur dynamique est tellement peu exploitée que je me demande où est l’intérêt de ce livre.

Bref, j’ai adoré (ceci est du sarcasme).

Merci à Page Turners et Bayard pour l’envoi !

9 réflexions sur “Toxic Girls

  1. C’est fou, à chaque fois que je lis que tu n’as pas aimé un livre je foncé lire ton avis, d’autant plus que ce roman avait l’air sympatoche. Mais je crois que je vais gentiment passer mon chemin pour me concentrer sur des romans qui méritent que je m’attarde sur eux 😂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s