Time bomb

couv30596684

⋅ Joelle Charbonneau
⋅ Thriller jeunesse
Résumé

∇ 2.5/5

Oh la déception que voilà ! Vu le résumé de Time bomb et son auteure j’avais plus que hâte de le lire, je pensais trouver une histoire entre 54 minutes et Qui ment donc assez explosive (sans jeu de mots)… Et c’est la douche froide. Il aurait pu être tellement meilleur que ça amplifie ma déception déjà assez grande.

Déjà, je n’ai pas ressenti la moindre tension pendant ma lecture. C’est le genre de romans censé te rende un minimum stressé voire angoissé pendant ta lecture, mais j’ai été impassible du début à la fin y compris pendant les moments un peu plus compliqués. L’alternance des points de vue entre les six personnages y est sûrement pour quelque chose parce qu’on perd clairement un rythme dans le récit et les chapitres étant plutôt courts, on sort de la tête des personnages peu après y être entrés donc c’est parfois difficile à suivre. Pour moi qui a du mal quand il y a plus de deux points de vue, j’étais complètement paumée du début à la fin même si j’ai fini par me souvenir de certains personnages. En plus de ça, malheureusement il n’y a eu aucune surprise dans l’intrigue et le dénouement puisque j’ai vite compris qui était le poseur de bombes et ses raisons dès le premier tour des points de vue des persos… et j’ai été extrêmement déçue par ce choix. C’est stupide, tiré par les cheveux et pour la conclusion qui est donnée j’ai trouvé l’ensemble pas forcément pertinent : il n’y a pas de grande réflexion philosophique derrière la fin, mais il n’y a aucun début de réflexion non plus donc l’intrigue reste très superficielle

Les personnages auraient pu rattraper l’intrigue bancale mais impossible pour moi de m’attacher à qui que ce soit avec autant de points de vue qui se suivent. On découvre une partie de la vie de ces étudiants mais ils sont creux, aucun ne m’a marquée plus que ça et c’est juste déprimant à ce stade. On enchaîne leurs histoires et leurs réflexions tellement vite qu’il est juste impossible de s’identifier à eux, et c’est dommage puisque leur donner plus de substance aurait pu apporter une dimension bien plus intrigante au récit. Le seul truc que j’ai retenu d’eux en fermant le livre, c’est à quel point on met les pieds dans les stéréotypes, ça donne le ton pour le reste.

Bref, une lecture divertissante mais sans plus, ce qui est assez surprenant venant de l’auteure.

Merci à Page Turners pour l’envoi ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s