La Mélansire

couv52429628

Avery aimait Nolan, à la folie. Et puis un jour, Nolan l’a quittée et Avery ne s’en est jamais vraiment remise. Un soir, sa meilleure amie lui porte le coup de grâce : c’est avec elle que Nolan l’a trompée et cela fait maintenant près d’un an qu’ils sont ensemble. Ravagée par la douleur, Avery se rend sur le Pont Neuf. Elle ne veut pas mourir, seulement atténuer sa souffrance. Mais quelle est cette lumière qui, au fond de l’eau, l’appelle ? Avery ne réfléchit plus et se jette dans le vide. À son réveil, elle découvre une cité fantastique peuplée par les « Mélansires » : des gens qui, comme elle, ont perdu tout espoir et ont juré d’éradiquer l’amour de la surface de la Terre. Parce qu’elle a plongé dans la Seine, Avery fait désormais partie des leurs. Elle doit renoncer à ses émotions et se rallier à leur cause. Mais est-ce vraiment ce que recherche Avery ?

⋅ Publié le 4 septembre 2019
⋅ Fantastique

1/5

Avec sa couverture attirante et son résumé prometteur, La Mélansire a tout de suite piqué mon attention quand les éditions Albin Michel en ont parlé. J’ai cependant vite compris que cet ouvrage n’allait pas être aussi bon que prévu en le recevant : l’épaisseur du roman et sa police d’écriture gigantesque m’ont tout de suite mis la puce à l’oreille, et j’ai terminé ma lecture sur une grosse déception.

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par te parler d’Avery, notre protagoniste. Comme répété environ 100 fois dans ce petit livre, Avery est spéciale, unique, hors du commun, incroyable et vraiment trop spéciale, et effectivement elle a été unique niveau pathétique du début à la fin.  Je te jure que la moindre petite bourrasque la fait trembler, elle tape sur des gens parce qu’elle n’est pas contente (c’est une vraie scène, excuse-nous madame mais il faut aller voir quelqu’un à ce stade), et on a tellement peu de profondeur sur ce personnage que le seul sentiment qu’elle a réussi à provoquer en moi c’est la pitié (et pas dans le bon sens hein). Elle est molle, on essaie de nous faire croire qu’elle a une grande gueule mais en fait elle est juste insupportable et rien d’autre, on lui donne une force mais seulement en apparence puisque tout ou presque la met directement KO, et oui je sais que la vie c’est compliqué mais elle s’emporte pour un oui ou pour un non et ça m’a tout simplement rendue folle. Elle mériterait presque l’oscar de la pire protagoniste de 2019, à égalité avec Weetzie.

Quant à l’univers, je vais pas te mentir, c’est ce qui m’intéressait le plus à la lecture du résumé, mais l’histoire est tellement centrée sur notre pauvre Avery qu’on ne connaît rien de ce qui gravite autour d’elle. Les personnages secondaires ne sont que des noms, l’univers a l’air sympa mais honnêtement je saurais même pas quoi te dire dessus vu le peu d’informations qu’on possède. Quand on a une idée pareille on s’attend à une histoire un minimum creusée et recherchée, mais là je ne vois rien à part du vide et du vide. Pourquoi avoir une idée aussi intéressante si c’est pour l’expliquer aussi peu et aussi maladroitement et se concentrer sur un personnage sans queue ni tête ? On ne fait qu’effleurer les Mélansires dont on ne connaît pas en détails le fonctionnement, l’histoire, leur mode de vie, rien n’est expliqué et j’ai l’impression d’avoir aussi sauté à l’eau pour atterrir dans un univers dont l’auteure pense sûrement qu’on connaît le moindre aspect alors que ce n’est pas le cas DU TOUT. Et pourquoi tous les persos ont des noms anglophones alors que l’histoire se déroule à Paris ???

Je ne vais pas parler longtemps de l’écriture parce qu’elle ne mérite pas vraiment qu’on s’y attarde : elle est impersonnelle, trop froide pour être jolie et surtout trop scolaire pour être intéressante.

Bref, j’ai pas aimé.

Merci à Albin Michel pour l’envoi !

22 réflexions sur “La Mélansire

  1. Bon je dois avouer que J’ADORE quand tu fais des avis sur des livres que t’as pas aimé, tes chroniques sont toujours si excellentes que c’est un plaisir de les lire.

    Bon du coup je vais rester très loin de ce roman, ça a l’air une belle petite bouse. Bien que le résumé, comme tu l’as dit, était SUPER PROMETTEUR, trop dommage !

    Aimé par 1 personne

  2. Bon sang c’est jouissif de lire tes avis négatifs 😭 C’est peut-être sadique de ma part mais quand quelque chose n’est pas bon, il faut le dire pour que l’auteur.e s’améliore, apprenne, tout ça tout ça quoi…!

    Bon je sais pas si je le lirais pour le coup, puisque s’il est si mauvais je vais juste me tirer une balle 😂

    Aimé par 1 personne

  3. Ah la chronique qui t’a rendu célèbre ! 😉 Déjà, je ne l’ai pas trouvé « haineuse » soyons clair… C’est ton ressenti et tout le monde ne peut pas aimer un livre. Je trouve que tu détailles bien les points faibles, et grâce à toi, je vais passer mon chemin. De toute façon… j’ai beaucoup de mal avec les romans publiés récemment par les blogueurs/youtubeurs en France. J’ai plus l’impression que les ME jouent sur leur popularité pour les ventes plutôt que sur la qualité. J’en ai lu quelques uns, et la déception à chaque fois.

    J’espère que cette « mésaventure » ne te découragera pas d’écrire d’autres critiques de ce genre. Si j’avais été l’auteur, je t’aurais probablement traité de noms d’oiseaux, en PRIVE dans ma tête (on est tous humains ! XD) mais après, j’aurais pris du recul et noté les points négatifs pour m’améliorer. J’aurais même essayé de dialoguer avec toi 🙂 A l’heure des réseaux sociaux malheureusement… on ne prend pas le temps de réfléchir et on expose des choses trop facilement.

    Je ne pensais pas écrire autant… Désolée… XD

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s