Camp Nanowrimo 2020 – le bilan (avec un mois de retard)

couv-nano

RE COUCOU TOI, on refait un bilan du Nano quelques mois après celui de novembre ! Si tu veux suivre un peu cette aventure, je te laisse le lien du premier article (avec un aesthetic aussi) dessus ici.

  • Projets, préparation…et motivation

Après avoir réussi le Nanowrimo en novembre, je ne pensais pas m’attaquer aussi vite à un nouveau challenge d’écriture mais voilà… Le confinement, les examens repoussés et l’envie retrouvée, j’ai commencé à me demander si j’avais le courage de me lancer dans le Camp Nanowrimo, qui a lieu en avril et en juillet. Ici le principe est un peu différent puisqu’on peut se fixer soi-même un but, et je suis donc repartie sur 50K mots. Je partais du principe qu’en ayant réussi une fois, je savais ce qui m’attendrait et surtout je me sentais un peu capable de tenir sur la longueur et d’être un peu plus régulière cette fois.

Il n’y a pas vraiment eu de préparation cette fois puisque j’ai continué le projet que j’avais commencé en novembre, It will end (qui a changé de nom entre temps). J’ai eu du mal à m’y remettre parce que j’avais oublié la moitié de ce que j’avais écris et j’ai donc dû tout relire (c’est honteux), mais l’inspiration m’est revenue ensuite et c’était comme si je n’avais rien oublié… ou presque, puisqu’après avoir écrit presque 10K mots, je me suis rendue compte que j’utilisais pas le bon prénom pour ma protagoniste. Voilà pourquoi je répète qu’il y a besoin de beaucoup de relectures : je fais n’importe quoi.
Mais bref à part ce petit incident technique et des gros doutes sur mon intrigue, des soirs à me creuser la tête pour trouver une suite intéressante et potable et une soirée entière à me demander ce que j’allais bien pouvoir écrire comme fin (j’y avais pas pensé, j’avais même pas imaginer aller au bout de cette histoire), des recherches sans queue ni tête qui ont sûrement alerté le FBI et environ 8000 fautes d’orthographe… j’ai écrit 50K mots.

Le 20 avril à midi, c’était plié. Pour la deuxième fois. Même moi j’y ai pas cru, et du coup mon bouquin a atteint les 100K mots ce qui est absolument énorme et qui me choque encore chaque fois que j’en parle.

  • Quelques chiffres, méthode et difficultés 

A la fin du Nano, voilà à quoi ressemblait la courbe de progression :

Screenshot 2020-04-24 at 09.44.27 - Edited

J’ai l’impression d’avoir gardé un peu le même rythme que lors du premier Nano, à savoir écrire au moins 2K mots par session d’écriture, chaque soir. Incroyable mais vrai, j’ai réussi à écrire tous les soirs et même si je n’atteignais pas toujours mon objectif le fait d’avoir tenu sur la durée m’a rendue super contente.

Screenshot 2020-04-24 at 09.47.03 - Edited

Idem pour le nombre de mots, j’ai été beauuuucoup plus régulière que lors du premier challenge puisque j’oscillais la plupart du temps entre 2 et 3K mots chaque soir. J’ai eu un gros pic d’inspiration un soir, je sais pas pourquoi mais tant mieux parce qu’il m’a permis d’avancer beaucoup plus rapidement que prévu. Mon but était de finir avant les partiels et je m’y suis tenue, mais j’aurais pu étaler tout ça sur tout le mois vu le bazar.
PS : les quatre derniers points comptent pas, j’avais déjà fini à ce moment.

Concernant l’intrigue… Bon très clairement elle m’a donné du fil à retordre. Je n’avais aucun plan, j’ai avancé au pif la majorité du temps et j’ai trouvé de super idées, des moins bonnes et des trucs carrément pourris que je dois absolument enlever. Mais globalement j’adore l’évolution de ma protagoniste, et même si je dois creuser l’univers qui est vraiment mal expliqué (c’était plus facile dans ma tête), la direction qu’a pris tout ce bazar me plaît beaucoup. Je n’ai juste pas fini DU TOUT, en fait. Et ça me rend plus heureuse qu’autre chose. Faut croire que je suis un peu maso sur les bords.

  • Et mon histoire ?

Je sais que vous êtes BEAUCOUP à vouloir des détails, des infos sur une publication en ligne et tout le tralala… Alors je vais y revenir vite fait. Oui, je pense publier It will end en ligne un jour (ou même en papier tant qu’à faire). Non, ça ne sera pas pour tout de suite. Comme dit plus haut, il reste beaucoup de trucs à faire dessus et c’est hors de question que je vous propose une histoire à moitié terminée.
Pour les autres questions : c’est de la SF, pas du YA je pense parce qu’assez violent et loin des problématiques abordées en YA, la protagoniste est aro/ace, il n’y a pas de romance, il y a beaucoup de sang et on parle de voyage dans le temps. Voilà tout ce que je peux vous dire dessus.

Et comme je vous l’avais promis, voici un joli petit aesthetic… Le prologue arrive bientôt, promis juré. Vu que j’ai fait une fin en totale impro je dois changer mon prologue pour qu’il colle, et pour l’instant je GALERE.

IMG_20200424_093315_107

Bisous et à bientôt pour le prologue.

8 réflexions sur “Camp Nanowrimo 2020 – le bilan (avec un mois de retard)

  1. Ce genre d’article est super inspirant ! En tout cas, bravo, c’est vraiment super d’avoir atteint autant de mots. Je suis curieuse de voir ce que tu écris, mais je comprends totalement que tu ne veuilles pas encore en parler, c’est tellement flippant!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s