Non classé

Plus de morts que de vivants

IMG_20170108_145932.jpg

Guillaume Guéraud

publié en 2015

246 pages

jeunesse 

Les extraits

  • « Des larmes jaillissant des yeux de Charlotte. Des larmes brunes teintées de sang. L’évidence du pire. Cess et Juli et Nino tétanisés. Charlotte déjà hors de vue. Et Matt hors de lui. De la douleur dans ses cris. De la douleur dans ses yeux. De la douleur jusque dans ses mains persuadées de ne plus jamais pouvoir la toucher. »

 

  • « 14h23. Vomissements et saignements. Ecoulements de bave. Nez et oreilles plein d’écume écarlate. 14h23. Des organes arrosés d’acide. Des dents déchaussées et des brassées de cheveux par terre. Et comme des coups de hache dans les hanches. 14h23. Des jugulaires éclatèrent et des aortes rompirent. Des milliers de lésions dans des milliards de cellules. Des nuques brisées et des trachées ouvertes. 14h23. Une masse considérable de corps s’écroulèrent. Presque tous en même temps. […] 14h24. Plus de trois cents corps jonchaient la cour comme si un avion passant au-dessus du collège venait juste de les lâcher en plein vol. 14h24. Et ceux que la foudre éparna tremblaient. « 

Poursuivre la lecture « Plus de morts que de vivants »

Critique

Les Décharnés

Les_Decharnes_Couverture

Paul Clément

paru en 2015

320 pages

horreur

L’extrait 

« Voir les rues désertes et si calmes avait quelque chose de réellement troublant. Notre propension à nous croire les maîtres du monde s’était mue en des murmures de résignation. Seuls les zombies continuaient à crier. Leur gloire n’avait rien de monumental, jamais ils ne bâtiraient quoi que ce soit, mais leur toute puissance était sublime. En quelques semaines, ils avaient complètement métamorphosés le monde. Notre bruyant remue-ménage si rassurant était devenu une quiétude terrifiante. » Poursuivre la lecture « Les Décharnés »